الإشهار 2
ads980-90 after header

Urgent – Rishi Sunak limoge Nadhim Zahawi de la présidence du parti conservateur au Royaume-Uni

إشهار مابين الصورة والمحتوى
الإشهار 2

Fini le laxisme. Le premier ministre britannique Rishi Sunak a limogé, dimanche, Nadhim Zahawi de la présidence du parti conservateur, suite à l’intervention de son conseiller en éthique qui a constaté des « sérieuses violations » du code ministériel, selon euronews.com.

Après des semaines de polémiques sur ses affaires fiscales, qui ont été politiquement préjudiciables au parti au pouvoir en plein milieu d’une crise historique du coût de la vie, Rishi Sunak a finalement écarté M. Zahawi, qui était également ministre sans portefeuille.

Dans une lettre publiée par Downing Street dimanche matin, le Premier ministre a déclaré qu’il était intervenu conformément à sa promesse de veiller à ce que son gouvernement soit « intègre, professionnel et responsable à tous les niveaux ».

+ « Il y a eu une grave violation du code ministériel » +

Lundi, M. Sunak avait demandé à Laurie Magnus, conseiller en matière d’éthique, d’enquêter sur les affaires fiscales de M. Zahawi, suite à l’apparition d’un règlement d’environ 5 millions de livres sterling au fisc (HMRC), y compris le paiement d’une pénalité. « Il est clair qu’il y a eu une grave violation du code ministériel », a écrit Sunak.

« En conséquence, je vous ai informé de ma décision de vous démettre de votre poste au sein du gouvernement de Sa Majesté ». L’enquête de Magnus a révélé que l’ancien président du parti Tory a commencé son interaction » avec le HMRC en avril 2021 et a réglé le différend en août de l’année dernière, avec un accord de règlement signé en septembre.

Le conseiller en éthique a relevé que les détails techniques de l’enquête fiscale n’entraient pas dans le cadre de son examen, qui s’est plutôt concentré sur la gestion de l’affaire par Zahawi et sur la question de savoir s’il s’était comporté avec les « normes les plus élevées en matière de bienséance ».

Mais le conseiller éthique a conclu que Nadhim Zahawi aurait dû déclarer l’enquête fiscale dont il faisait l’objet et aurait également dû mettre à jour sa déclaration d’intérêts une fois soldé son litige avec le fisc.

Après 13 ans au pouvoir, les conservateurs ont vu ces dernières années leur réputation entachée par une série de polémiques, notamment sur l’organisation de fêtes à Downing Street durant les confinements, ainsi que sur le statut fiscal avantageux de la femme de M. Sunak lorsqu’il était encore en charge du ministère des Finances.

Article19.ma


ads after content
الإشهار 3
ARTICLES LIÉS

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.