الإشهار 2
ads980-90 after header

Une conférence à Tanger aborde les dernières innovations de la neurochirurgie

إشهار مابين الصورة والمحتوى
الإشهار 2

Le 28e Congrès annuel de la Société marocaine de la neurochirurgie, tenu à Tanger du 19 au 22 juin en collaboration avec la Société marocaine de chirurgie du Rachis et de la moelle épinière, la Société arabe de neurochirurgie pédiatrique et la Fédération maghrébine des sociétés de neurochirurgie, aborde les dernières innovations de la neurochirurgie dans le monde.

Près de 300 participants de 30 pays du monde, en particulier des pays du Maghreb et d’Afrique subsaharienne, prennent part à ce congrès auquel sont aussi invités des grands experts internationaux en neurochirurgie.

Selon un document de présentation du congrès, le Maroc est aujourd’hui un membre actif de la Fédération internationale des associations de neurochirurgie, en sa qualité de pays agréé, depuis 2002, dans la formation des neurochirurgiens d’Afrique subsaharienne.

Dans une intervention à cette occasion, Dr Abdessamad Ouahhabi, président du congrès et chef du service de neurochirurgie à l’Hôpital des Spécialités de Rabat, a affirmé que cette rencontre est de nature à conforter la place du Maroc en tant que pays leader en Afrique dans le domaine de la neurochirurgie.

Il a noté que ce rendez-vous scientifique, marqué par la participation de beaucoup de neurochirurgiens subsahariens formés au Maroc durant les 17 dernières années, abordera l’état des lieux de la neurochirurgie pédiatrique et les cas nécessitant une intervention chirurgicale post-natale.

Pour sa part, le Secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Khalid Samadi, s’est dit confiant que les recommandations de ce congrès « seront très utiles pour développer l’offre de formation et de recherche scientifique en matière de neurochirurgie en particulier ».

Il a révélé que le Maroc s’attèle au ré-examen de la stratégie de recherche scientifique et à la mise en place d’un Comité ministériel permanent de recherche scientifique, soulignant que « la recherche scientifique est l’un des sujets auxquels nous attachons une grande importance ».

S’arrêtant sur la réalité de la neurochirurgie au Maroc, M. Samadi a fait savoir que le Maroc compte 230 neurochirurgiens. Le nombre de professeurs-chercheurs inscrits dans les facultés de médecine dans cette spécialisation est d’environ 40 médecins, alors qu’ils sont une soixantaine de médecins résidents, dont 20 venus de 17 pays africains, a-t-il dit, se félicitant que « le Maroc est devenu une destination privilégiée pour la formation dans ce domaine particulièrement pointu ».

Le congrès a été marqué par la présentation de l’ouvrage « Emergence de la neurochirurgie africaine », un livre du professeur Abdeslam El Khamlichi , neurochirurgien de renom, et président de la Fondation Hassan II pour la prévention et la lutte contre les maladies du système nerveux..


ads after content
الإشهار 3
ARTICLES LIÉS

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.