الإشهار 2
ads980-90 after header

Tanger Med .. Le Maroc dans la cour des grands

إشهار مابين الصورة والمحتوى
الإشهار 2

Avec le lancement, fin juin dernier, des opérations portuaires de Tanger Med II, la capacité de ce titanesque complexe portuaire sera portée à neuf millions de conteneurs EVP par an, le plaçant confortablement à la tête des structures portuaires d’Afrique et de la Méditerranée, et parmi les plus grandes du monde.

C’est désormais une réalité: grâce à ce projet colossal, aboutissement d’une vision royale claire et ambitieuse, le Maroc s’installe fermement et durablement dans la cour des grands.

Triplant sa capacité conteneurisée, Tanger-Med a détrôné Port Said en Egypte et le port de Durban en Afrique du Sud, en s’imposant comme la plus grande capacité en Afrique. Cette montée en cadence considérable a également propulsé le complexe à la première place en Méditerranée, lui balisant le terrain pour l’intégration des 20 premières plateformes à l’échelle mondiale.

La capacité de Tanger-Med, adossée à une zone de développement spécial couvrant 500 kilomètres carrés, est étayée par un réseau de connectivité tentaculaire. Tanger-Med est lié à 186 ports mondiaux dans 77 pays, s’érigeant sans conteste en hub de référence en Méditerranée au service de la compétitivité des corridors logistiques africains.

Au coeur de échanges mondiaux à la croisée des routes maritimes, grâce à son emplacement stratégique, qui a été un choix visionnaire de SM le Roi Mohammed VI, cette structure multi-modale permet un accès au port de Rotterdam en trois jours seulement. Vers le sud, Tanger-Med dessert chaque semaine 35 ports et 22 pays de l’Afrique de l’Ouest. L’Amérique du nord est accessible en 10 jours et la Chine en seulement 20 jours!

Le complexe portuaire Tanger-Med ce sont Tanger-Med I, d’une capacité de trois millions d’EVP/an, d’ailleurs dépassée l’an dernier de plus de 16%, le port passagers et roulier, à travers lequel ont transité 2,8 millions de voyageurs en 2018, et Tanger-Med II d’une capacité de six millions de conteneurs. Tanger-Med II peut s’enorgueillir de 2.800 mètres linéaires de quai et 160 ha de terre-pleins, fruit de neuf ans de travaux titanesques, et d’investissements colossaux de 24 milliards de DH.

A la faveur d’atouts exceptionnels, la plateforme portuaire a pu, sans surprise, attirer quelque 912 multinationales des secteurs de l’automobile, du textile, de l’agroalimentaire, de l’aéronautique et de la logistique, qui génèrent plus de 70.000 emplois pour un chiffre d’affaires dépassant les 7,3 milliards d’euros l’an dernier.

Les plus grandes entreprises multinationales se sont ainsi installées dans ce méga-port. Parmi elles, Siemens, Delphi, Decathlon, Inditex, Mango, El Corte Inglés, DHL, DAHER, VALEO et Renault. Cette dernière a produit en 2018 plus de 400.000 véhicules, dont 318.600 dans son usine de Tanger, avec un taux d’exportation de 94% (301.336 exportés via Tanger-Med), ce qui a permis à la filière automobile de s’ériger en premier exportateur du royaume.

Pour AP Moller Maersk, société mère d’APM Terminals, opérateur de terminaux au Tanger-Med, le complexe portuaire constitue l’un des ports « les plus sophistiqués » de son réseau international. Morten Engelstoftn, Président-exécutif d’AP Møller-Maersk, premier armateur mondial, a souligné, lors de l’inauguration de Tanger-Med II, que cette structure portuaire est « l’un des principaux hubs stratégiques dans le réseau mondial d’AP Moller-Maersk (…) doté de la technologie la plus avancée et offrant des solutions efficaces et sûres ».

L’ensemble portuaire est aussi une source d’inspiration pour plusieurs pays, notamment africains, désireux de s’assurer une place dans la carte du commerce international.

Nous sommes venus « nous inspirer de l’expérience marocaine (dans) cette infrastructure ultra-moderne qui répond aux attentes de l’Afrique qui espère à davantage de développement”, a affirmé le représentant du ministère du Transport en Côte d’Ivoire, président du port d’Abidjan, Benjamin Bakary Soro, en marge du 1er Forum africain des ports, tenu début juillet à Tanger avec la participation d’une trentaine de pays africains.

Le Directeur général du port autonome de Kribi (Cameroun), Patrice Melom, s’est réjoui d’une “locomotive”, dont le succès encourage les pays africains à s’inspirer de son expérience, fruit d’une “vision royale éclairée” qui a présidé au lancement de ce complexe portuaire multi-dimensionnel. Le responsable camerounais s’est dit “fier” que le port de Kribi ait été conçu “à l’image” de celui de Tanger-Med. “Nous nous sommes permis de nous approprier la vision de Sa Majesté, et nous sommes fiers de constater que ce port de Tanger évolue comme il a été conçu, et espérons que le port de Kribi évoluera de la même manière”.

Plus qu’un simple port, Tanger-Med est la pierre angulaire d’une grande plateforme de compétitivité régionale. Il est l’outil à permettre un décollage économique irréversible de la région nord du Maroc, la positionnant fermement comme deuxième pôle économique du Royaume, et plaçant le Maroc tout aussi durablement sur l’échiquier mondial des grandes nations maritimes.


ads after content
الإشهار 3
ARTICLES LIÉS

Poster un Commentaire

avatar
500