الإشهار 2
ads980-90 after header

Tanger: Appel à l’élaboration d’une stratégie nationale pour promouvoir le commerce

إشهار مابين الصورة والمحتوى
الإشهار 2

Le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, a appelé, mardi à Tanger, à l’élaboration d’une stratégie nationale dans l’objectif de promouvoir le secteur du commerce et de garantir une vie descente aux commerçants.

Intervenant à la clôture des Assises régionales sur le commerce intérieur, tenues à la ville du Détroit les 1er et 2 avril sous le thème: « La mise à niveau du secteur commercial, clef du développement régional », Elalamy a estimé nécessaire de mettre en place une stratégie qui puisse garantir, dans 20 à 30 ans, une vie descente et une couverture médicale à tous les commerçants.

Le ministre a fait observer la difficulté de gérer ce secteur, étant donné la multitude des intervenants, dont les petits et grands commerçants, les marchands ambulants, et les grandes surfaces soulignant le besoin d’assurer un espace de travail à chacun de ces intervenants.

Notant l’importance socio-économique du secteur commercial, pourvoyeur d’emploi à plus de 1,2 millions de personnes au Maroc, Elalamy a souligné que les assises nationales du commerce, prévues les 24 et 25 avril courant à Marrakech, devront déterminer les orientations et les priorités de la stratégie nationale du commerce, faisant remarquer que cette rencontre examinera plus profondément les propositions et recommandations émanant des assises régionales.

Revenant sur le programme d’appui au commerce, le ministre s’est félicité des résultats « positifs » du plan Rawaj, malgré le nombre réduit des bénéficiaires, soulignant la nécessité pressante de mettre au point une stratégie globale tenant compte de la planification urbaine, de la formation, de la compétitivité, et de la lutte contre le dumping.

De son côté, le wali de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Mhidia a observé que le secteur du commerce constitue un levier majeur de l’économie nationale, et le deuxième secteur en termes de postes d’emploi après l’agriculture, notant la spécificité de la région, devenue deuxième pôle économique du royaume à la faveur des projets et chantiers structurants lancés par le Roi Mohammed VI.

Pour sa part, le président de la Chambre régionale de commerce, et président de la Fédération des Chambres marocaines de commerce, d’industrie et de services, Omar Moro, a indiqué que les assises régionales contribuent à donner un nouvel élan au commerce à travers les débats autour de questions concernant les régions.

Moro a ajouté que la modernisation de ce secteur demeure “indispensable et obligatoire” pour créer les richesses, soulignant que le soutien aux professionnels constitue un défi notamment pour les petits et moyens commerçants, pierre angulaire de ce pan de l’économie.

Les travaux de cette rencontre, répartis sur quatre ateliers, ont été couronnés par l’adoption d’une cinquantaine de recommandations qui seront soumises aux autorités compétentes, et qui soulignent le besoin d’une vision stratégique du secteur (Vision 2040), la mise en place de mécanismes de mise en oeuvre de ces recommandations, et la valorisation des efforts des Chambres de commerce dans la réhabilitation et l’encadrement des commerçants.

Les assises ont été marquées par la signature de deux conventions de partenariat entre, d’une part, la Chambre de commerce de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et, de l’autre, la faculté des Lettres et des sciences humaines de Tanger et la Faculté Polydisciplinaire de Larache portant sur l’appui à la formation, ainsi qu’un protocole de convention avec la Direction régionale des impôts visant à donner une impulsion au Centre de comptabilité agréé pour l’accompagnement des commerçants et des professionnels.


ads after content
الإشهار 3
ARTICLES LIÉS

Poster un Commentaire

avatar
500