الإشهار 2
ads980-90 after header

Lever de rideau sur le Moussem féminin d’Assilah

إشهار مابين الصورة والمحتوى
الإشهار 2

Le rideau a été levé, mardi à Assilah, sur la 18e édition du Moussem féminin artistique et culturel international, placée sous le thème « Arts contemporains et spiritualités africaines à l’unisson », avec une présence de créations féminines dans les domaines d’art plastique et d’artisanat du Maroc et de l’étranger.

Initée par l’Association marocaine des créatrices contemporaines (AMCC) dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la femme, cette rencontre se veut une occasion de promouvoir les créations artistiques des femmes marocaines et africaines et se veut également un espace d’échange du savoir-faire entre les créatrices.

Cette manifestation, qui se poursuit jusqu’au 15 mars, est par la même occasion une célébration du rôle de la femme porteuse de projets dans le développement économique et social.

S’exprimant à cette occasion, la présidente de l’AMCC, Wafaa El Houdaybi, a indiqué que cet événement est l’opportunité de mettre en avant les différents aspects de la créativité féminine à travers des expositions collectives d’arts plastiques et de produits d’artisanat confectionnés par des femmes qui entretiennent avec passion l’art du terroir.

La rencontre entend promouvoir également les domaines artistiques et sociaux en milieux urbain et rural et les activités génératrices de revenus, dans le but de lutter contre la pauvreté et l’exode rural et préserver le patrimoine artistique et culturel de la région, a-t-elle fait savoir.

Depuis le lancement de sa première édition, le Moussem féminin d’Asilah n’a cessé de gagner en notoriété avec la participation de femmes de différentes régions du Maroc et de l’étranger, a poursuivi Mme El Houdaybi.

Ce rendez-vous annuel s’inscrit dans le prolongement de l’orientation stratégique et irréversible du Maroc vers l’Afrique, et son choix de renforcer son ancrage africain, a-t-elle noté, rappelant à cet égard les efforts déployés par SM le Roi Mohammed VI en faveur du développement du continent africain.

Les travaux de ce Moussem se sont ouverts par une rencontre scientifique traitant de la relation entre arts et spiritualité dans ses dimensions africaines. Les participants ont, à cette occasion, mis en avant l’importance de l’art en tant que thérapie, notamment le rôle de la musique Soufie et Gnaoui dans « la guérison de l’âme », notant que « l’art est spirituel par essence ».

Cette rencontre a été suivie par le vernissage des expositions d’art contemporain, des produits du terroir et de l’artisanat de la femme marocaine rurale et africaine, au grand bonheur du public.

Au menu de cet évènement figure également un défilé de mode du caftan marocain et des soirées artistiques.


ads after content
الإشهار 3
ARTICLES LIÉS

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.