الإشهار 2
ads980-90 after header

Le site archéologique de Lixus accueille la soirée « Al Atlal »

إشهار مابين الصورة والمحتوى
الإشهار 2

Les vestiges du site archéologique de Lixus ont accueilli, dimanche, la soirée « Al Atlal: lectures poétiques dans des sites patrimoniaux », clôturant la 3ème édition de « Mètres de la poésie » (Bouhour Al Chiir) organisée par la Maison de la poésie de Tétouan du 2 au 4 août.

Tenue au sein du théâtre romain du site, la soirée Al Atlal a été marquée par la présence du poète Najib Khadari, un des grands noms de la culture marocaine contemporaine, la poétesse Samia Sibari, ainsi que le poète aux écrits uniques Mohamed Benkaddour El Wahrani, outre les spectacles musicaux du groupe « Trio lixus ».

Lors de cette soirée, plusieurs vers ont retenti dans les vestiges du site archéologique, notamment ceux du poème « Testament du Loukkos » (Wassiat Loukkos) dans lequel Mohamed Benkaddour El Wahrani décrit ce « grand fleuve », où s’érige, à l’embouchure, le site du Lixus.

Cet événement s’inscrit dans le cadre de l’ouverture de la Maison de la poésie sur les sites archéologiques marocains et leur redynamisation afin d’en faire un espace d’accueil pour la poésie, notamment compte tenu du grand projet lancé auparavant par le ministère de la Culture pour valoriser, préserver et restaurer le site du Lixus.

Par ailleurs, ce site archéologique a été choisi pour cet événement vu son histoire, ayant été témoin des premiers écrits marocains comme le prouvent les lettres et les phrases phéniciennes des 8ème et 7ème siècles avant J.C retrouvées sur le site, explique la Maison de la poésie de Tétouan, estimant que la soirée Al Atlal a également été l’occasion d’accueillir des poètes marocains contemporains afin de faire revivre l’héritage poétique, d’art et de vie laissé sur la rive du Loukkos.

La soirée poétique des « Mètres de la poésie » (Bouhour Al Chiir) organisée par la Maison de la poésie de Tétouan, sous l’égide du ministère de la Culture et de la Communication et en collaboration avec la Maison de la poésie au Maroc, la commune de Larache et le centre culturel de la ville a été ponctuée par un échange poétique des plus raffinés entre les poètes marocains Salah El Ouadie, Driss Allouch et Fatiha El Bou, au sein de l’espace « Balcon atlantico ».

En outre, la deuxième journée de la 3ème édition des « Mètres de la poésie » a connu l’organisation d’une compétition de poésie portant le nom du poète décédé Mohcine Akhrif, ainsi que des ateliers d’art plastique et de récitation de poésie.


ads after content
الإشهار 3
ARTICLES LIÉS

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.