الإشهار 2
ads980-90 after header

Le public tétouanais gratifié d’une somptueuse soirée de spectacles à l’occasion du 20e anniversaire de la Fête du Trône

إشهار مابين الصورة والمحتوى
الإشهار 2

Le public tétouanais a été gratifié, mardi soir, d’une soirée inoubliable durant laquelle les festivités commémorant le 20e anniversaire de la Fête du Trône ont été marquées par la traditionnelle retraite aux flambeaux de la Garde Royale, un feu d’artifice éblouissant et un magistral concert de l’Orchestre symphonique royal.

La soirée, qui a attiré des milliers de spectateurs, a été entamée par la retraite aux flambeaux exécutée avec brio et une précision remarquée par les formations de la Garde Royale. Cette performance, qui constitue une tradition distinctive du Maroc, a enchanté les habitants et les visiteurs de la ville rassemblés le long du parcours traversé par cette procession.
Les musiciens et cavaliers de la Garde Royale se sont surpassés tout au long de ce spectacle, qui a traversé les principales places et artères de la ville de Tétouan, partant de la place El Mechouar jusqu’à la place Moulay El Mehdi, aux rythmes de mélodies puisées dans le répertoire des chants patriotiques qui rappellent des époques glorieuses de l’histoire du Royaume.
Le public a été émerveillé par l’exécution, dans un parfait ordre, de tableaux artistiques sur fond d’une musique rythmée, et par le beau défilé des cavaliers de la Garde Royale qui ont fait montre d’une grande maîtrise de leurs belles montures.
Les éléments de la Garde Royale ont également présenté une performance de maniement d’armes qui a tenu en haleine un public à la fois impressionné par ces performances et fier du professionnalisme remarquable que reflète ces exécutions millimétrées.
Par la suite, une formation des Forces royales air, la troupe musicale de la Gendarmerie royale et celle de la Marine Royale ont, tour à tour, enchanté le public en interprétant des chansons telles que l’éternelle “Nidaa Al Hassan”, qui a été reprise en chœur par des milliers de spectateurs, mettant en exergue les liens étroits existant entre le Trône Alaouite et le peuple marocain.
A mesure que ces représentations entrainantes tiraient à leur fin, un feu d’artifice coloré et éblouissant a été lancé, suivi, dans la Place Moulay El Mehdi, d’un concert de jazz savamment présenté par l’Orchestre symphonique royal qui a revisité des grands standards de Jazz, et redonné vie aux œuvres les plus célèbres de ce genre musical, souvent présentées sous une forme inédite au public de la Colombe blanche.


ads after content
الإشهار 3
ARTICLES LIÉS

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.