الإشهار 2
ads980-90 after header

Gestion des déchets ménagers: Plus de 2,4 MMDH investis en dix ans

إشهار مابين الصورة والمحتوى
الإشهار 2
Plus de 2,4 MMDH ont été investis dans la gestion des déchets ménagers entre 2008 et 2018, a indiqué, vendredi à Rabat, la secrétaire d’État chargée du Développement durable, Nezha El Ouafi.

Ce montant a été alloué, notamment, à la réhabilitation de 49 décharges, la réalisation de 25 décharges contrôlée dans les villes de Fès, Oujda, El Jadida, Essaouira, Figuig, Rabat, Al Hoceima et Guelmim, entre autres, et la transformation de quatre autres en centres d’enfouissement et de valorisation, a précisé Mme El Ouafi lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation du bilan de son département et marquée par la présence du ministre de l’Énergie, des Mines et du Développement durable, Aziz Rabbah.

De même, une augmentation du taux de traitement des déchets au sein des centres d’enfouissement et de valorisation a été enregistrée, passant de 10% des déchets produits avant 2008 à 62,44%, ainsi qu’une hausse du taux de collecte des déchets dans les centres urbains de façon professionnelle, à 85,2% en 2018, contre 44%, a-t-elle noté.

Ce bilan aborde également les projets en cours de réalisation. Dans ce sens, il relève que le secrétariat d’État chargé du Développement durable a alloué à ce volet un budget qui s’élève à 519,67 MDH au titre de l’année 2018, consacré au soutien de projets de réhabilitation des décharges et à la réalisation de centres d’enfouissement et de valorisation des déchets, ainsi que de centres de tri.

Il a été également procédé à la poursuite des travaux de réhabilitation et de fermeture de la décharge de Tanger, pour un montant de 46 MDH et des travaux de deux centres d’enfouissement et de valorisation des déchets dans les villes de Tétouan et Targuist (37 MDH).

Il s’agit, dans le même cadre, de la poursuite des travaux de réhabilitation de six décharges pour un budget de 52 MDH dans les villes d’Al Hoceima, Targuist, Ibn Hodeifa, Iskane et Tétouan et des travaux de suivi pour développer le système de traitement des résidus dans les centres d’enfouissement et de valorisation de Fès et d’Oum Azza à Rabat (26,6 MDH).

Le budget a été consacré, également, au transfert de fonds pour atteindre les objectifs de réhabilitation de 14 décharges non contrôlées à Khouribga, Oued Zem, Bejaâd, Azilal, Beni Ayat, Sidi Slimane, Sidi Yahya, Bab Taza, Chefchaouen et Taourirt et la réalisation de 9 centres de tri et de recyclage des déchets dans les centres contrôlés, afin de les transformer en centres d’enfouissement et de valorisation dans les villes de Tanger, Meknès, Khenifra, Tiznit, Boujdour, Ifrane, Laayoune et Beni Mellal.

Dans le cadre de l’amélioration et de l’accélération du programme national de gestion des déchets ménagers (PNDM), le secrétariat d’État chargé du développement durable a consacré 2,03 MMDH à la programmation de projets pour la réalisation des travaux de réhabilitation de 11 décharges non contrôlés, pour un montant de 80 MDH et la réalisation de 14 centres d’enfouissement et de valorisation des déchets (1,73 MMDH), dont le centre de traitement des déchets de Casablanca, ainsi que la réalisation de 12 nouveaux centres de tri et de recyclage dans les décharges contrôlées, pour les transformer en centres d’enfouissement et de valorisation comme contribution à la taxe écologique sur le plastique, pour un montant de 223,6 MDH.

L’année 2018 a été couronnée par la signature d’un plan d’action pour la mise en œuvre du plan quinquennal (2018-2022), en partenariat avec le ministère de l’Intérieur et le ministère de l’Économie et des Finances, dans le but d’améliorer les résultats du programme national de gestion des déchets ménagers.


ads after content
الإشهار 3
ARTICLES LIÉS

Poster un Commentaire

avatar
500