الإشهار 2
ads980-90 after header

Fête du Trône: la retraite aux flambeaux de la Garde royale illumine la corniche de M’diq

إشهار مابين الصورة والمحتوى
الإشهار 2

Les éléments de l’infanterie et de la cavalerie de la Garde Royale ont exécuté, lundi soir, un spectacle épatant de la traditionnelle retraite aux flambeaux, qui a donné à la corniche de M’diq un air renouvelé de splendeur et de gaieté, et où se sont entremêlés les couleurs des flambeaux et le raffinement des habits traditionnels dans une entrainante symbiose avec les mouvements agencés de ce spectacle, organisé dans le cadre des festivités marquant le 20e anniversaire de l’intronisation de SM le Roi Mohammed VI.

Le défilé de la retraite aux flambeaux, en procession depuis la résidence Royale en passant par l’avenue Lalla Nezha jusqu’à la Place de la Corniche, a tenu en haleine les milliers de spectateurs grâce à de majestueuses figures de maniement d’armes, rythmées par des mélodies puisées dans le répertoire des chants patriotiques, qui rendent l’écho de la grandeur du Royaume et renvoient à la fierté de tout un peuple.

Le public a été subjugué par l’exécution de tableaux artistiques, anciens et nouveaux, dessinés par une procession composée de porteurs de flambeaux, qui ont dressé plusieurs formes géométriques, notamment une étoile à cinq branches accompagnée de l’expression Royaume du Maroc en arabe, avant de former la devise éternelle du Royaume: Dieu, la Patrie, le Roi, sous le chant de l’hymne national.

Pour ce 20e anniversaire de la Fête du Trône, 500 militaires de la Garde Royale se sont entrainés pendant trois mois au centre de formation de l’unité pour monter ce spectacle chorégraphique. Cette activité complémentaire à la formation habituelle leur apprend la précision dans l’exécution et la confiance en soi et en le groupe.

Vêtus de leurs costumes traditionnels, les porteurs de flambeaux ont ensuite entonné l’hymne national avant d’agrémenter ce spectacle par une surprenante agilité en exécutant, dans un ordre impeccable, des parades en figures géométriques suivies de performances admirables de cavalerie.

De leurs côtés, des formations des Forces Royales Air et des formations musicales de la Gendarmerie Royale et de la Marine Royale ont présenté des tableaux artistiques hauts en couleurs musicales ayant suscité l’admiration des habitants et des visiteurs de la ville.

A travers la retraite aux flambeaux, organisée annuellement depuis 1947, qui constitue une manifestation de la créativité, de la particularité et de l’authenticité marocaines, la Garde Royale entend étoffer les festivités marquant la célébration par le peuple marocain des fêtes du Trône et de la Jeunesse.

Depuis 1992, la traditionnelle retraite aux flambeaux a été enrichie par un spectacle de maniement d’armes dans la ville qui abrite la célébration des festivités officielles. Depuis trois ans, et parallèlement à ce show, la Garde Royale a introduit des spectacles chorégraphiques joués par des jeunes militaires et montés exclusivement par les cadres de la Garde Royale. Cet exercice nécessite beaucoup de synchronisation et permet de dessiner des figures par le mouvement des militaires.

La diversité de cette procession, sa richesse et sa symbolique ne cessent d’attirer un public de plus en plus nombreux venant participer à la fête, et exprimer, par la même occasion, son attachement à ses traditions ancestrales, et célébrer l’une des fêtes les plus chères aux cœurs de tous les Marocains.


ads after content
الإشهار 3
ARTICLES LIÉS

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

breakingnews