الإشهار 2
ads980-90 after header

Examen de l’état d’avancement du projet de la Cité Mohammed VI Tanger Tech

إشهار مابين الصورة والمحتوى
الإشهار 2

L’état d’avancement du projet d’aménagement de la Cité Mohammed VI Tanger Tech, objet de conventions de partenariat entre des institutions marocaines et chinoises, a été examiné mardi à Tanger.

Selon un communiqué du Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, la présidente de la région, Fatima El Hassani, a reçu dans ce cadre une délégation économique chinoise présidée par le vice-président du groupe China communications construction company (CCCC)/China road and bridge corporation (CRBC), Ping Xiaojun, et le directeur général de la société CRBC, Shen Jie.

Le groupe CCCC/CRBC, la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima et l’Agence spéciale Tanger Méditerranée (TMSA) à Tanger, ainsi que Bank Of Africa (BMCE), avaient tenu, novembre dernier, une cérémonie virtuelle de signature du protocole d’investissement et le pacte d’actionnaires ayant permis de formaliser l’entrée de CCCC/CRBC dans le capital de la Société d’aménagement de Tanger Tech (SATT), à hauteur de 35%.

Mme El Hassani, citée dans le communiqué, a indiqué que cette rencontre s’inscrit dans le cadre des consultations régulières tenues par les partenaires du projet, faisant savoir que le Maroc et la Chine aspirent à ce que la Cité Mohammed VI Tanger Tech soit un modèle réussi du partenariat entre les deux pays au niveau de l’Afrique et du bassin méditerranéen.

Ces visites s’inscrivent dans le cadre de l’échange des points de vue entre les partenaires sur l’état d’avancement du projet, a-t-elle ajouté, passant en revue les différents atouts économiques, industriels et naturels dont jouit la région, sa position géostratégique en tant que pont reliant l’Europe et l’Afrique, ainsi que les projets structurants dont elle regorge, à l’instar du port Tanger Med et la Ligne à grande vitesse (LGV) reliant Tanger à Casablanca, qui seront renforcés par le projet de la Cité Mohammed VI Tanger Tech.

Pour sa part, le vice-président du groupe CCCC/CRBC, Ping Xiaojun, a abordé les étapes phares du partenariat avec les parties marocaines dans le cadre de l’ouverture du groupe sur le marché africain, formulant le souhait que les investissements du groupe bénéficient de plus de facilités pour renforcer sa présence dans la région.

Il a également exprimé son intérêt pour les opportunités offertes par la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, considérées comme un catalyseur pour renforcer la présence du groupe dans le domaine d’investissement au niveau de la région.

Quant à M. Shen Jie, il s’est arrêté sur la position du Maroc comme destination privilégiée des investisseurs étrangers, compte tenu de son attractivité des investissements, de ses bonnes infrastructures et de sa position géostratégique, notamment sa proximité avec l’Europe et l’Afrique, exprimant la volonté de son entreprise de lancer un projet d’investissement dans le domaine de l’énergie éolienne pour soutenir la dynamique économique de la région et contribuer à la création d’emplois.

Il est à noter que le groupe CCCC se classe parmi les cinq meilleures entreprises publiques chinoises dans le domaine de l’ingénierie et du développement, et que sa filiale CRBC est spécialisée dans les grands projets d’infrastructure en Chine et à l’international.


ads after content
الإشهار 3
ARTICLES LIÉS

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.