الإشهار 2
ads980-90 after header

ALE Maroc-Turquie: Une nouvelle réunion “dans les plus brefs délais”

إشهار مابين الصورة والمحتوى
الإشهار 2

Les travaux de la rencontre d’affaires maroco-turque ont démarré, mercredi à Rabat, en vue d’explorer de nouvelles possibilités de coopération au niveau du commerce et de l’investissement entre les deux pays.

Organisée par le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique en partenariat avec l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE), le ministère du commerce de la Turquie et le Conseil turc des relations économiques étrangères (DEİK), cette rencontre, qui se tient en marge de la 5ème session du comité mixte maroco-turc, constitue une opportunité pour les opérateurs économiques des deux pays pour examiner les voies et moyens pour concrétiser la coopération économique bilatérale.

S’exprimant à cette occasion, le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, a indiqué que cette rencontre contribue au renforcement des relations économiques entre le Maroc et la Turquie et témoigne de la volonté et de la détermination partagées des deux pays d’insuffler un nouvel élan à leurs relations bilatérales.

Les relations entre le Maroc et la Turquie ont toujours été marquée du sceau de l’excellence permettant aux deux pays de s’engager dans un partenariat stratégique élargi, a-t-il dit, faisant remarquer que les relations diplomatiques séculaires et l’excellente coopération économique bilatérale se sont consolidées davantage par la signature en 2004 de l’accord de libre-échange.

Depuis l’entrée en vigueur de cet accord en 2006, le commerce bilatéral a connu un taux de croissance moyen de 14% par an en faveur de la Turquie, a-t-il relevé, notant que les importations marocaines depuis la Turquie ont atteint 21,5 milliards de dirhams (MMDH) en 2018, alors que les exportations marocaines vers ce pays n’ont pas dépassé les 5,54 MMDH, creusant le déficit commercial marocain à 16 MMDH.

« C’est dans ce cadre que nous nous sommes convenus de nous réunir dans les plus brefs délais en vue d’identifier les voies et moyens à même de réajuster la situation actuelle et faire en sorte que cet accord soit bénéfique pour les deux parties », a souligné M. Elalamy.

Pour sa part, la ministre turque du commerce, Ruhsar Pekcan, a indiqué que le Maroc et la Turquie sont unis par des liens d’amitié, culturels et historiques, faisant part de sa volonté de renforcer les relations économiques entre les deux pays selon une approche gagnant-gagnant en faveur d’un commerce “équilibré”.

Mme Pekcan a en outre souligné que le Maroc est un partenaire important pour la Turquie, tout en mettant en relief la dynamique de l’économie marocaine ainsi que la position géographique du Royaume en tant que porte d’entrée vers l’Afrique.

Elle a également mis en avant le grand potentiel du Maroc et de la Turquie en matière d’investissement ainsi que la croissance des échanges commerciaux entre les deux pays durant les dernières années, tout en soulignant l’importance de les développer encore plus à travers des accords commerciaux et des partenariats régionaux gagnants-gagnants.

De son côté, le président du Conseil turc des relations économiques étrangères (DEİK), Nail Olpak, a mis en exergue l’importance que revêt de la promotion des investissements pour les hommes d’affaires des deux pays et du renforcement de la coopération économique entre le Maroc et la Turquie.

La Turquie souhaite tirer profit des atouts du Maroc, notamment sa position géographique et son infrastructure de télécommunication et partager son expérience avec le Royaume en matière de promotion immobilière et de partenariat public-privé, a-t-il ajouté.


ads after content
الإشهار 3
ARTICLES LIÉS

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.